ENVERS ET CONTRE TOUS

Le gouvernement français et le pouvoir absolu sur son royaume ...

Pourquoi nos enfants scolarisés en France sont-ils en danger ?

GOUVERNEMENT 

VS

OMS

Le gouvernement fait abstraction des  risques listés par l'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE sur le port du masque "grand public" :

Effets indésirables / inconvénients potentiels :

AUTOCONTAMINATION dû au fait de manipuler un masque facial,

AUTOCONTAMINATION si un masque non médical HUMIDE ou SALE  (...) prolifération de microorganismes,

MAL DE TETE et/ou difficultés respiratoires,

lésions cutanées faciales, dermite irritative ou aggravation de l’acné en cas de port fréquent et prolongé du masque ; 

difficulté de communiquer clairement ; 

• sensation possible d’inconfort ;  

fausse impression de sécurité (...) ;

PORT DU MASQUE MAL SUPPORTE, NOTAMMENT PAR LE JEUNE ENFANT ;

difficultés de communiquer,

désavantages et difficultés liés au port du masque éprouvés par les enfants, (...).

GOUVERNEMENT 
VS
OMS ET UNICEF

Le gouvernement ignore des conseils de l'OMS et de l'UNICEF, "ne tient pas compte des facteurs tels que les besoins psychosociaux des enfants ainsi que les différentes étapes de leur développement : 

MASQUE & ECOLE

  • Pour les enfants de 5 ans et moins : ne devraient pas être obligés de porter un masque. Cette indication est fondée sur la sécurité et l'intérêt global de l'enfant, et sur sa capacité à utiliser un masque correctement avec une assistance minimale. 

  • Pour les enfants de 6 à 11 ans, tenir compte des facteurs suivants :

      - Une transmission intense dans la zone où réside l'enfant,

      - La capacité de l'enfant à utiliser un masque correctement et en toute sécurité,

      - L'accès aux masques, ainsi que la possibilité de les laver ou de les remplacer dans certains contextes (tels que les écoles et les services de garde d'enfants),

      - Une supervision adéquate par un adulte et des instructions données à l'enfant (...)

      - Incidences potentielles du port du masque sur l'apprentissage et le développement psychosocial, en consultation avec les enseignants, les parents/aidants et/ou les prestataires de santé. (...)

COMMENT PORTER UN MASQUE 

(...)  Les enfants doivent apprendre à porter le masque correctement, notamment à ne pas toucher l'avant du masque et à ne pas le tirer sous le menton ou le mettre dans la bouche.

ENFANT & PATHOLOGIES 

Les enfants atteints de maladies sous-jacentes telles que la MUCOVISCIDOSE ou le CANCER doivent porter un masque médical.

ENFANT & SPORT

Les enfants ne devraient pas porter de masque lorsqu'ils font du sport ou pratiquent une activité physique, comme courir, sauter ou jouer sur un terrain de jeu, afin que cela ne gêne pas leur respiration.(...). 

GOUVERNEMENT

VS

CONVENTION INTERNATIONALE DES DROITS DE L'ENFANT

Parce que les enfants sont plus vulnérables que les adultes, parce qu’ils n’ont ni droit de vote ni influence politique ou économique, parce que le développement sain des enfants est crucial pour l’avenir de toute société, le monde s’est doté en 1989 de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Elle a été ratifiée par la France en 1990.

Parmi les 54 articles, la Convention énonce :

Art. 24-1 " (...) le droit de l'enfant à jouir du meilleur état de santé possible."

Art. 29 "(...) l'éducation doit viser à l'épanouissement de la personnalité de l'enfant et le développement de ses dons et de ses aptitudes mentales et physiques, dans toute la mesure de leurs potentialités".

Art. 32 " (...) le droit de l'enfant de n'être astreint à aucun risque compromettant son éducation ou de nuire à sa santé, son développement physique, mental, spirituel, moral ou social."

GOUVERNEMENT

VS

SOCIÉTÉ FRANÇAISE

DE PÉDIATRIE

RENTRÉE SCOLAIRE ET COVID19 : LES ENFANTS NE POSENT PAS DE PROBLÈME !

Propositions de la Société Française de Pédiatrie

"Depuis le déconfinement initié en mai 2020, la Société Française de Pédiatrie (SFP) et les différentes Sociétés de Spécialités pédiatriques ont pris fermement position pour un retour des enfants dans leur établissement scolaire, y compris pour ceux ayant une maladie chronique (1), et ont rappelé l’urgence de maîtriser nos peurs et aller de l’avant pour le bien des enfants (2). Ces textes restent d’une grande actualité pour cette rentrée scolaire 2020-21, dans un contexte de circulation persistante du virus SARS-CoV2. Il est urgent de rappeler combien les bénéfices éducatifs et sociaux apportés par l’école sont très supérieurs aux risques d’une éventuelle contamination COVID19 de l’enfant en milieu scolaire.

(...)

les enfants, et en particulier ceux de moins de 10 ans, ne contribuent pas significativement à la transmission de COVID19.

la SFP propose une gestion pragmatique des infections COVID19 en milieu scolaire, compatible avec une scolarité régulière et présentielle des enfants, et n’imposant pas aux enfants une répétition de tests de dépistage, sans intérêt pour le contrôle épidémique."

En lire +

GOUVERNEMENT

VS

MÉDECINS ET SCIENTIFIQUES

GOUVERNEMENT 

VS

ENSEIGNANTS

GOUVERNEMENT

VS

AVOCATS

Aujourd’hui, notre solution permet de rééquilibrer le rapport de force dans ces combats à la David contre Goliath.

Ces avocats vous proposent de participer à des actions. Le coeur des actions : la défense des libertés publiques !

L'UNION FAIT LA FORCE

Agir en justice seul fait peur, l’hésitation laisse place à l’inaction.

APPEL  : 200 avocats et juristes appellent "au déconfinement et à défendre la vie sous tous ses aspects."

AGIR ENSEMBLE

REACTION19

CLICK N REQUETE

GOUVERNEMENT

VS

PARENTS 

Les établissements scolaires se couvrent en invoquant leurs obligations d'appliquer le protocole sanitaire et ne semblent pas se sentir RESPONSABLES or ils vont devoir répondre de MALTRAITANCES INSTITUTIONNELLES.

GOUVERNEMENT

VS

ENFANTS

"Un jour, je suis allé respirer dans les toilettes et le surveillant ne m’a pas vu car je m’étais enfermé dans les toilettes. Mon prof d’espagnol, il trouvait qu’on appuyait pas assez pour se mettre du gel hydroalcoolique (...) il est passé à chaque table et il en a mis partout sur les tables et les cahiers. Ça a duré 20 à 25 minutes" - Anatole en 5e.

 

"De toute façon tout le monde s’en fou de ce que nous pouvons ressentir et de ce que l’on subit. J’entends pas tout ce que disent les profs c’est chiant … bah non j’en ai marre de leur demander de répéter" - Lilou en 1ère

 

" Depuis la rentrée, j'ai mal à la tête et encore plus en fin de journée, je me sens fatigué. Le prof de sport punit les élèves en leur imposant le masque alors qu'en sport on n'est pas obligé. Les fenêtres restent ouvertes même quand il fait froid ; une amie voulait garder son gilet, la prof lui a dit de l'enlever sinon elle sent mauvais. je trouve que c'est méchant de dire ça" - Alois en 6e


 

COVID-19

en 10 points indiscutables

Etude clinique et thérapeutique du collectif "Laissons les médecins prescrire"